Régions

BATIMENT Technolac, du solaire à l’efficacité énergétique

Une poignée de pionniers il y a trois ans, 150 chercheurs aujourd’hui, 400 annoncés dans cinq à six ans. Incontestablement, la création de l’Institut national de l’énergie solaire (Ines) sur Savoie Technolac est un succès. « Le site s’étend d’ores et déjà sur 8 ha, et il devrait encore se développer », se félicite Jean-Jacques Duchêne, directeur du technopôle. Une pépinière solaire vient d’ouvrir ses portes, pour accueillir les start-up de la discipline ; de nombreuses entreprises choisissent de s’implanter à proximité de ce qui apparaît déjà comme le principal centre de recherche français sur le solaire.

« L’Ines travaille sur trois composants de la filière : les capteurs, à travers notamment la mise au point d’un silicium « qualité solaire », les systèmes de stockage, les systèmes de gestion de l’ensemble », explique Jean-Jacques Duchêne. Ce succès donne des idées aux promoteurs de l’Ines. « Jean-Pierre Vial, vice-président du conseil général de la Savoie, à l’origine du projet, voudrait maintenant ouvrir une filière complémentaire dédiée à l’efficacité énergétique des bâtiments, rappelle Jean-Jacques Duchêne. Les discussions sont avancées avec le CSTB. Il y a là un vrai gisement de recherche à explorer, toujours dans une logique technopolitaine : susciter le développement d’une filière autour d’activités de recherche. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X