Actualité

Bâtiment Pas de sortie de crise avant la fin 2010

Le bâtiment ne sortirait pas de la crise avant la fin 2010, estime Euler Hermes, dans sa prévision annuelle. L’assureur-crédit table en effet sur un recul en volume de – 9,9 % cette année puis de 5 % l’an prochain (après 1 % en 2008). Les TP, en revanche, bénéficieraient des effets du plan de relance qui se traduiraient par 4 milliards de travaux : 1,8 milliard dès cette année provenant de la commande de l’Etat et 2 milliards maximum venant des entreprises publiques. Après avoir reculé de 6 % en volume en 2009, les TP remonteraient donc à 5 % en 2010. Et le BTP dans son ensemble afficherait un -7 % en 2009 et un -2 % en 2010, toujours en volume. En conséquence, les défaillances atteignent un niveau jamais connu (voir graphique ci-dessous). Au cours des cinq premiers mois de 2009, elles affichent une croissance de 48 % par rapport à la même période en 2008. Plus inquiétant, ce sont les entreprises moyennes et grosses qui souffrent le plus : les défaillances explosent de 85 % pour celles dont le chiffre d’affaires est compris entre 750 000 euros et 1,5 million d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X