Autres

Bâti-supports : l’autoportant majoritaire

Les châssis autoportants supportent les charges uniquement par leur ancrage dans le sol. Ils sont souvent qualifiés « d’universels » parce qu’ils s’adaptent à presque toutes les situations.

Les toilettes et salles de bains font de plus en plus souvent appel aux bâti-supports. Les châssis sont conçus pour supporter des appareils sanitaires suspendus : cuvette de WC, urinoir, bidet, lavabo ou lave-mains…

En fonction du mode de pose, la norme XP D 12-208 distingue quatre types de produits. Premier cas de figure : le système est placé en applique contre un mur porteur. Les efforts mécaniques sont repris par les fixations horizontales dans la paroi, aidées ou non par la présence de pieds. Deuxième configuration : le bâti est incorporé dans une cloison légère. Les charges sont alors reportées sur l’ossature du mur de séparation.

Troisième possibilité : le dispositif est noyé dans une maçonnerie qui assure elle-même la résistance mécanique. Dernière solution : le bâti-support est autoportant. Sa stabilité provient uniquement de l’ancrage des pieds dans le sol. Il peut être...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 315 du 15/06/2009
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X