Territoires

Bas-Rhin Le Caue arrondit les angles du marché adapté

Entre le concours et l’application stricte du marché à procédure adaptée (Mapa), il existe une voie qui peut contenter à la fois le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre. Cette conviction anime le conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (Caue) du Bas-Rhin, au point qu’il a désormais rodé une procédure qu’il propose aux donneurs d’ordre, au titre de sa mission d’accompagnement.

Selon cette formule, trois à cinq équipes sont présélectionnées, sur la base de leur composition, avec production éventuelle d’une esquisse rémunérée. Elles sont ensuite auditionnées en vue du choix final. Ainsi, le processus reprend l’esprit du concours tout en s’inscrivant formellement dans le cadre des Mapa. « Le recours plus fréquent à ces marchés adaptés nous a incités à développer cette forme en quelque sorte intermédiaire, pour essayer d’éviter que la décision ne se prenne sur le seul critère du prix », expose Jean-Marc Biry, directeur du Caue bas-rhinois.

Des communes réceptives.

Un certain nombre de communes adhèrent à l’idée, à l’instar de Drusenheim (5 300 habitants) pour la rénovation-extension de sa mairie, attribuée à Michel Poulet Architecte. « La présélection avec esquisse a permis de bien cerner les réponses sur l’insertion du site et l’articulation des 400 m2 neufs avec le bâtiment ancien de 600 m2, points essentiels pour nous. Et les six à huit semaines perdues à ce stade seront regagnées dans la phase actuelle d’avant-projet », estime Samuel Behaeghe, directeur des services. Son point de vue est confirmé par l’architecte lauréat du marché de maîtrise d’œuvre de 150 000 euros HT (pour 1,2 million de travaux), Urbanetic et Baussan-Palanché ayant été les deux autres cabinets auditionnés.

« La formule présente aussi l’avantage de donner toutes leurs chances à de jeunes agences dépourvues de nombreuses références. Clairement, on parle avant tout architecture dans la discussion », salue Vincent Lieutier, cogérant d’Aubry-Lieutier, lauréat de plusieurs consultations de ce type, dont la mairie de Knoersheim livrée l’an dernier.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X