Régions

BAS-RHIN Electricité : développer « une offre verte et alsacienne »

La sécurisation et l’enfouissement restent les thèmes prioritaires des investissements d’Electricité de Strasbourg (ES) en ce qui concerne les réseaux, qui mobilisent 14 millions d’euros par an.

Avec un chiffre d’affaires de 430 millions d’euros et un excédent brut d’exploitation de 85,34 millions d’euros, l’entreprise cotée au premier marché de Paris prépare sereinement le tournant de la libéralisation des marchés de l’énergie. L’année 2004 accélérera ce processus : dans le territoire desservi par ES, le nombre de sites susceptibles de choisir d’autres distributeurs atteindra 63 000, au lieu de 82 en 2003.

Vis-à-vis de sa clientèle résidentielle, dont la consommation a augmenté de 2,4 % l’an dernier, la filiale locale d’EDF affiche une volonté de développer « une offre verte et alsacienne », selon l’expression de Christian Buchel, directeur général.

Appel aux SEM et régies

Dans son rayon d’action qui couvre la majorité du Bas-Rhin, le distributeur équipe avec des pompes à chaleur le tiers des logements neufs chauffés à l’électricité, source d’énergie qui représente elle-même le tiers du marché du chauffage. ES lance un appel du pied aux régies et aux sociétés d’économie mixte présentes sur le marché régional de la distribution d’électricité : « Selon les cas, notre partenariat pourra passer par une présence dans le capital ou par la gestion déléguée », précise Christian Buchel.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X