Territoires

Bas-Rhin CBA se transforme en entreprise générale pour Lalique

Ouverte en septembre dernier, la Villa Lalique de Wingen-sur-Moder apporte une référence prestigieuse en entreprise générale au Bas-Rhinois CBA, spécialisé à l’origine en gros œuvre. Ce projet a consisté en la transformation-extension en hôtel et restaurant de luxe de l’ancienne résidence 1920 du fondateur de la célèbre cristallerie. Il a nécessité 7 millions d’euros HT de travaux. Silvio Denz, propriétaire de Lalique, a procuré à CBA l’occasion de collaborer avec des pointures internationales de la maîtrise d’œuvre : l’architecte Mario Botta, associé à Artay, et le duo de designers intérieurs Tina Green et Pietro Mingarelli. « Nous avons assuré la direction de chantier de bout en bout, du terrassement à la pose des dernières moquettes », souligne Jean-Marc Spatz, dirigeant et fondateur de CBA.

La PME a pu notamment parfaire son savoir-faire en chauffage-ventilation-climatisation, un lot particulièrement important dans le cas présent car il faut maintenir entre 12 et 14°C la température d’une monumentale cave à vins, ou encore faire fonctionner une cuisine de près de 200 m2.

Changement de stratégie.

Créée en 2004, la PME de 29 salariés s’est résolument orientée depuis trois ans vers le tous corps d’état. Celui-ci est désormais majoritaire dans le chiffre d’affaires, qui atteindra 16 millions d’euros cette année. « La maîtrise d’ouvrage privée recherche de plus en plus systématiquement l’entreprise générale, observe Jean-Marc Spatz. Cette activité représente notre vecteur de développement, pour les projets de bureaux et de locaux industriels, ainsi qu’en réhabilitation. » L’élargissement des prestations justifie les adjectifs qui se cachent derrière les trois lettres de l’entreprise de Vendenheim : concepteur, bâtisseur, assembleur.

Déjà constructeur du site logistique de la cristallerie, CBA enchaîne avec la réalisation d’un hôtel 4 étoiles dans le château du Hochberg, près du musée Lalique (3,5 millions d’euros jusqu’à l’été 2016). En gros œuvre, elle construit actuellement « Ease », le centre de formation au travail en salles blanches de Strasbourg-Illkirch.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X