Edito

Ban bourguignon

Elle n’a longtemps été qu’une vague idée, un concept flou. Une boîte à rêves dans laquelle chacun pouvait glisser ce qu’il souhaitait y trouver. La smart city vient pourtant de prendre une forme très concrète, à défaut de devenir palpable. C’était la semaine dernière, à Dijon. Bouygues, accompagné d’EDF, y remportait la gestion connectée de l’espace public (lire p. 20). Vinci et Eiffage étaient aussi dans la course.

Services numériques aux habitants, équipements connectés, open data … Ces innovations se retrouvent certes ailleurs. Leur prise en main par les acteurs du BTP, en revanche, est une heureuse nouvelle.

Elle annonce clairement...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5940 du 15/09/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X