Enjeux Travaux publics

« Ayons de l’ambition pour nos infrastructures ! »

Mots clés : Travaux publics

Après des années noires, les TP renouent avec la croissance en 2016. Mais pour le président de la FNTP Bruno Cavagné, la reprise est encore loin.

Les entreprises de travaux publics ont-elles enfin fini de broyer du noir ?

Nous avons, je l’espère, touché le fond. Après avoir connu, en 2015, l’année la plus dure pour le secteur depuis trente-cinq ans, l’activité devrait en effet connaître une croissance de 3 % en 2016. Nous avons bénéficié de la reprise du bâtiment et de l’entrée dans leurs phases opérationnelles des métros du Grand Paris, du Plan France très haut débit et du plan de relance autoroutier. Mais attention, je ne parle pas pour autant de reprise du secteur, et ce pour plusieurs raisons.

D’une part, les situations géographiques sont très contrastées : les grandes aires urbaines bénéficient d’une embellie, tandis que les zones rurales restent délaissées. D’autre part, 2016 aura aussi été funeste pour beaucoup des nôtres : 187 entreprises, victimes notamment de la guerre des prix bas, ont mis la clé sous la porte cette année et 5 600 emplois permanents ont été détruits sur douze mois glissants (soit un total de 35 000 emplois perdus depuis 2008 et une baisse d’activité de 9 milliards d’euros, NDLR).

La dynamique positive amorcée pourrait donc ne pas faire long feu ?

Cela est difficile à dire tant nous manquons de visibilité à court terme, mais certains indicateurs ne vont pas dans le bon sens. Le nombre d’appels d’offres publics par exemple, qui donne la tendance pour les...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5896 du 18/11/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X