Enjeux Prix national Gros œuvre

Avenir Métal met l’humain au cœur de l’activité

Mots clés : Gros oeuvre

Lorsqu’il crée Avenir Métal en 1997, Thibaut Richard (46 ans) reprend le principe de surtoiture développé par Batiroc avec qui il collabore : « Notre premier métier est la rénovation d’étanchéité en toiture de bâtiments industriels. Aujourd’hui, nous développons la rénovation métallique : 85 % de notre activité concerne la rénovation de l’enveloppe et la couverture, 15 % la menuiserie et la façade. » Cette orientation se traduit dans la surface accordée à la métallerie dans les nouveaux locaux de l’entreprise à Frontonas (Isère). Cet agrandissement a permis d’améliorer les conditions et le confort de travail, un aspect qui tient particulièrement à cœur à Thibaut Richard pour qui la productivité dépend de la sécurité : « Engins, chariots, nacelles, électricité, chimie… Les risques sont nombreux, et ce sont souvent des petites choses, comme des caisses pour ranger les garde-corps, qui facilitent le travail. » D’où les efforts portés sur la formation et les certifications « afin d’offrir à nos 35 salariés un environnement et un quotidien aussi confortables que possible ».

Déjà certifiée Mase et RGE, l’entreprise finalise actuellement la démarche afin d’être certifiée ISO 26000 RSE. Elle a embauché un ingénieur hygiène en sécurité en 2012 et vise ensuite la norme ISO 14001.

Désireux de concilier performance économique, qualité de vie au travail et qualité du travail fini, Thibaut Richard place l’humain au centre car, pour lui, « l’entreprise du futur sera une entreprise qui ne se décharge pas de ses responsabilités à travers la sous-traitance ».

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X