Territoires Pays d’Aix

Avec la piscine de Venelles, l’agglomération plonge dans le REM

Mots clés : Établissements sportifs couverts - Etat et collectivités locales

A Venelles, Spie batignolles Sud-Est a achevé le gros œuvre du futur complexe aquatique de la communauté du Pays d’Aix (CPA). Un projet d’envergure (4 500 m² de surface construite et près de 15 000 m² avec les espaces extérieurs), signé Chabanne & Partenaires, qui va compléter, en mai 2016, le réseau des 17 piscines que gère déjà l’agglomération. Il comportera un bassin sportif de 33 x 25 m équipé d’un muret et d’un fond mobile, 300 places de tribunes, un bassin ludique, un espace forme, un bassin nordique de 50 m et trois couloirs, des aires de jeux et de repos, etc. Autre particularité : c’est le premier chantier mené en réalisation, exploitation, maintenance (REM) depuis l’intégration de cette procédure dans le Code des marchés publics en 2011. C’est, maintenance comprise (sept ans), un investissement de 21 millions d’euros HT pour la CPA. « Nous avons eu recours à ce marché pour obtenir des engagements du maître d’œuvre et du groupement sur le coût, les performances et l’entretien et éviter les dérives parfois observées entre projet d’origine et résultats concrets. Sur la base d’un cahier des charges très pointu, les exigences ont été ensuite retranscrites dans les marchés de travaux », expliquent Roselyne Pennec et Thomas Horvilleur à la direction des bâtiments de la CPA.

Equipement de nouvelle génération.

Etudiée en coût global, l’opération et les réponses apportées par le concepteur et le groupement Spie batignolles (mandataire et entreprise générale) associé à Cofely Axima et Cofely Ineo, vont permettre de réaliser un centre aquatique de nouvelle génération, fondé sur la maîtrise des besoins énergétiques (chaufferie biomasse couvrant 80 % des besoins), la qualité de l’air (traitement double flux thermodynamique) et de l’eau (panneaux Inox pour les bassins). Pour y parvenir, le bâtiment est doté d’une enveloppe performante avec des voiles en béton armé, une isolation par l’extérieur (laine de roche), une couverture étanchée avec isolation en verre cellulaire sur des poutres bois de grande portée (28 m). L’insertion paysagère (vêture bois en façade) et la qualité architecturale (grande façade vitrée ouvrant sur le paysage, favorisant l’éclairage naturel) ont également été privilégiées. Pour les intervenants de cette opération, le REM marque une vraie évolution dans l’approche de la construction, avec un dialogue et des échanges renforcés entre maître d’ouvrage, architecte et entreprises, des choix techniques mis au point très tôt… « Sur des projets de ce type, nous sommes extrêmement attentifs à la mise en œuvre sur le chantier des solutions retenues pour répondre aux objectifs de performances et aux contraintes futures de maintenance », confirme Xavier Vergoin, directeur technique et projets de Spie batignolles Sud-Est. Sous deux ans après la mise en service, l’équipement fera l’objet d’une vérification des performances, par rapport aux engagements initiaux des partenaires, architecte et constructeur.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X