Autres

Avec la loi Nome, renégocier son contrat de fourniture d’électricité avant 2016

Mots clés : Electricité

Imposée par la loi portant une nouvelle organisation du marché de l’électricité (Nome), la renégociation du contrat de fourniture d’électricité peut générer des économies. Encore faut-il bien préparer la négociation en amont et ne pas attendre la dernière minute.

Analyse

Bouleversement du marché de l’électricité ou pas ? Beaucoup d’interrogations demeurent autour de la loi du 7 décembre 2010, dite Nome (pour Nouvelle organisation du marché de l’électricité) qui oblige les entreprises à renégocier leur contrat de fourniture d’électricité avant le 1er janvier 2016.

La première étape consiste à vérifier que l’entreprise est concernée. La règle est claire : la disparition des tarifs réglementés au 31 décembre 2015 concerne les sites en France métropolitaine continentale ayant une puissance souscrite maximale strictement supérieure à 36 kVA.

Bien connaître ses besoins

Cette étape franchie, il est difficile d’envisager l’avenir en termes de tarifs, avec une inquiétude qui perce : augmentation ou pas ? Selon les experts, il est compliqué à répondre définitivement à cette question. Pour Roger-Marc Gaudiot, directeur général de Nexity Property Management, « attention à ne pas croire que tout va changer, car, si l’application de la loi Nome remet en cause le fournisseur, la structure qui s’occupe du transport de l’électricité jusqu’au compteur reste ErDF dans la grande majorité des cas. Concernant l’évolution des tarifs, les prix vont augmenter, car les...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 406 du 29/05/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X