Territoires

Auvergne-Rhône-Alpes La région veut soutenir l’investissement

En pleine préparation de son premier budget, Laurent Wauquiez, nouveau président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, revendique un budget de « rupture ». Pour la première fois depuis dix ans, « les dépenses de fonctionnement vont baisser ». Une baisse de 4 % par an en moyenne.

800 millions par an. Sur le mandat, le nouvel exécutif annonce des coupes budgétaires de 300 millions d’euros. « Sans hausse de la fiscalité, ces économies permettront de restaurer nos capacités d’investissement », souligne Laurent Wauquiez, qui annonce des investissements à hauteur de 800 millions d’euros par an en direction des infrastructures ferroviaires et routières, des réseaux Internet et de téléphonie mobile, des lycées, de la recherche… sans toutefois préciser les projets qui seront portés.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X