Conception

Auvergne. La mémoire du volcan remonte à la surface du lac

Pour maîtriser la fréquentation d’un lac volcanique, l’agence Cap Paysages a réorganisé son accès. Un cheminement plus aisé se conjugue avec la protection et la mise en valeur des richesses naturelles.

La plus fameuse illustration française du phénomène volcanique du maar dispose d’un cadre adapté à sa compréhension et à sa protection. Né de l’explosion consécutive à la rencontre entre le magma et un ruisseau il y a 300 000 ans, le cratère du gour de Tazenat a pris la forme d’un lac situé à un peu plus de 700 m d’altitude, sur la commune de Charbonnières-les-Vieilles (Puy-de-Dôme), à la limite nord de la chaîne des Puys. Dans les années 1980, un aménagement en avait déjà facilité l’accès. Le lieu a toujours attiré les promeneurs, comme en attestent des cartes postales du début du xxe siècle. L’été, le site connaît des pics de fréquentation qui induisent des dégradations importantes. L’escarpement naturel rend l’accès difficile, voire dangereux. Il devenait donc indispensable d’opérer un nouvel aménagement. Ce projet, porté par les élus de la communauté de communes Manzat Communauté, a été lancé en 2012, après de longues réflexions et l’acquisition préalable de foncier nécessaire pour dévier les voies de desserte des parcelles agricoles et rendre le site totalement piéton. La démarche proposée par l’agence Cap Paysages, dirigée par Catherine Bleuze et Pierre Déat, vise d’abord à restituer les spécificités du gour, sur le plan géographique,...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 377 du 12/03/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X