Territoires Haute-Saône

Automatisation du barrage d’Apremont

Mots clés : Ouvrage d'art

Dernier barrage à aiguilles du bassin Rhin-Rhône de Voies navigables de France, le barrage d’Apremont a été remplacé par un système automatisé de vannes à clapets après trois ans de travaux. D’un coût de 6 millions d’euros, ces derniers ont été menés par les groupements d’entreprises, Bouygues TP et Rouby Industrie, et de maîtrise d’œuvre, Ingérop Strasbourg, Spretec, Architecture et Ouvrages d’Art, et Paysage Conseil.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X