Régions

Aube Renaissance d’une centrale hydroélectrique

Un passionné d’environnement a entrepris de remettre en état une centrale hydroélectrique désaffectée sur la rivière Aube, à hauteur de Clairvaux. La nouvelle turbine, qui remplace l’ancienne hélice, produira annuellement 1 MW. Le diamètre important de la roue permet de limiter les travaux de génie civil (ouvrages d’amenée et de restitution) et est adapté aux petites chutes d’eau. L’investissement s’élève à 1 million d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X