Edito

Au pied de l’estrade

Elle était pourtant alléchante, cette affiche. Au terme des primaires, les candidats à l’élection présidentielle couvraient l’ensemble de l’échiquier politique. Chacun solidement campé sur ses positions. Avec un tel casting, se réjouissait-on, la bataille des idées promettait d’être vivifiante, la campagne grisante.

Quelques semaines plus tard, la gueule de bois est sévère. Les questions de société ont laissé la place aux affaires des uns et aux querelles d’ego des autres. Pourtant, c’est bien de la France des cinq prochaines années dont il devrait être question, de son économie, de ses entreprises, de ses travailleurs. Et les grandes interrogations de notre époque, si brûlantes, restent sans réponse. Sans parler de la politique du loge ment, de la stratégie en matière d’infrastructures ou encore des moyens confiés aux collectivités, ces thématiques qui n’ont même jamais vu la lumière du jour. Les professionnels du BTP ne sont pas les seuls à espérer des réponses qui ne viennent pas : l’économiste Daniel Cohen constatait récemment l’absence de l’immobilier dans les programmes des candidats.

« Le Moniteur » a pris le taureau par les cornes et interpellé les principaux candidats à l’Elysée.

Peut-on se satisfaire de voir, dans cette campagne, les thématiques chères à la construction laissées sur le bord du chemin ? Certainement pas. Si tu ne viens pas au BTP, le BTP ira à toi. Fidèle à sa vocation, « Le Moniteur » a pris le taureau par les cornes et interpellé les principaux candidats. Tous sont invités à détailler leurs propositions, chacun leur tour, dans nos colonnes.

Qu’adviendra-t-il du Pinel ? Quelles ressources pour l’investissement local ? Faut-il rediriger la commande publique vers les PME ? Par quels moyens ? Actuelle favorite du premier tour, Marine Le Pen ouvre le bal des prétendants à l’Elysée. François Fillon suivra la semaine prochaine, et ainsi de suite. Jusqu’à l’heure du choix qui, ainsi, sera éclairé.

Oyez, oyez ! Les candidats parlent enfin au BTP.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X