Expositions

Atmosphere

Mots clés : Architecture - Matériel - Equipement de chantier

Si l’architecture s’est traditionnellement définie à travers les éléments matériels qui la composent, le travail de Philippe Rahm offre une toute autre interprétation du concept de corporalité. Le corps architectural ne renferme plus un espace abstrait, vide, dont l’air ou la lumière seraient contrôlés et uniformisés par les technologies. A l’inverse, les disparités de ces composantes immatérielles y sont disséquées pour en tirer les fondements du projet architectural.

L’installation Astronomie Domestique, actuellement au musée Louisiana de Copenhague pour l’exposition Architecture verte du futur incarne cette sensibilité particulière. Le prototype d’habitation de 90 m2, a été élaboré afin non pas d’occuper une surface mais d’habiter une atmosphère. Deux sources d’intensité lumineuse et de chaleur différentes irradient l’espace tout en créant un climat intérieur. Fidèle au principe d’Archimède, l’air chaud monte, établissant de multiples strates de température sur toute la hauteur de l’espace. A chacune d’elle est alors attribuée une fonction spécifique. La baignoire, le lit, tous les éléments de mobilier...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 192 du 01/11/2009
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X