Actualité Caoutchouc

Astrak garantit ses chenilles deux ans

C’est un des points forts de l’argumentaire commercial d’Astrak : celui-ci garantit ses chenilles en caoutchouc pendant deux ans contre la casse et la déchirure. « Dans ce cas, nous effectuons un échange standard », souligne Jeffrey Robert (en photo ci-dessus), responsable commercial d’Astrak France, qui rappelle qu’une chenille en caoutchouc ne se répare malheureusement pas. Bien entretenue, elle a une durée de vie estimée à 2 000 heures. Donc, les deux ans de garantie couvrent, en pratique, toute la vie de cette pièce d’usure. « Pas tout à fait, tempère Jeffrey Robert. S’il est vrai que certains loueurs arrivent à faire tourner leurs minipelles 1 500 heures par an, c’est loin d’être le cas chez de nombreux utilisateurs. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X