Conception

Associations. Trouver l’âme sœur !

Mots clés : Aménagement paysager - Association et mouvement associatif - Espace vert

À l’heure de composer vos décorations florales, en massif ou en jardinière, le choix des « bonnes compagnes » est une étape décisive pour obtenir un résultat esthétique qui soit satisfaisant.

En pleine terre comme en bac, en pot ou en jardinière, les plantes peuvent très bien, à de très rares exceptions près, « mener une vie commune », sachant qu’elles sont susceptibles d’apparaître bien différentes selon le voisinage que vous leur aurez attribué. Certaines font office d’écrin quand d’autres jouent les vedettes, et les rôles peuvent tout aussi bien s’inverser ! Dans la composition des massifs et des contenants, si le critère « couleur » reste important, il n’est pas le seul à prendre en compte pour réussir des associations harmonieuses. Il faut également tenir compte de la silhouette générale des végétaux que vous aurez choisis – dressée et rigide, souple, retombante, tapissante… -, de la forme de leur feuillage, de la taille de chaque plante et de l’abondance de leurs fleurs… Autant de facteurs – et de combinaisons de ces facteurs – qui ont une influence sur la perception esthétique des mariages végétaux.

Silhouettes en harmonie.

En bac, la réunion de trois plantes est une base sûre pour assurer une composition du plus bel effet. Au jardin, en pleine terre, il est possible de varier davantage. Pour être sûr de ne pas vous tromper, en cas de doute, choisissez d’associer une silhouette massive comme...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 351 du 04/07/2012
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X