Architecture OUAGADOUGOU (Burkina Faso) Cœur de ville nouvelle

AS. Architecture-Studio

Mots clés : Architecture

Une équipe franco-burkinabée décroche son billet pour un voyage urbain de longue haleine : imaginer une ville nouvelle. Entre tradition et exemplarité.

Le projet. Sous l’œil attentif de Yennenga – princesse burkinabé qui donne son nom à la future cité -, la terre dessine la ville : le projet se déploie autour d’une longue coulée verte révélant flore et topographie locales. Déployée sur une vaste plaine balayée par un climat sahélien, la ville s’élève au nord face à l’Harmattan, ce vent sec chargé de poussière, alors que son implantation est plus parcimonieuse au sud, là où les vents doux et humides de la mousson la rafraîchissent. La maîtrise des vents, l’exploitation de l’énergie solaire, la récupération d’eau grâce aux pièges à rosée ou l’usage de matériaux locaux pérennes font de Yennenga une ville autonome en énergie.

Opération : conception, à 15 km de Ouagadougou, capitale du pays, du cœur d’une ville nouvelle, Yennenga, pouvant accueillir 80 000 habitants (bureaux, logements, hôtels, centre de conférence, centre commercial, haras, etc. ) . Maître d’ouvrage : Compagnie Générale des Entreprises – CGE (Ouagadougou).

Equipe lauréate : AS. Architecture-Studio, architecte mandataire (Paris) ; Arcade (Ouagadougou, Burkina Faso), Beckmann N’Thepé Architectes, Coldefy & Associés Architectes Urbanistes et Hardel et Le Bihan Architectes (Paris), architectes associés ; Philippe Niez, paysagiste (Paris) . Surface : 110 hectares (cœur de ville et boulevard principal) ; 750 000 m2 de surface de plancher. Estimatif travaux : à définir. Calendrier prévisionnel : lauréat du concours, mars 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X