Enjeux

Artelia explore de nouveaux territoires

Mots clés : Conception

L’essor de projets clés en main et une stratégie internationale réorientée vers l’Asie et l’Afrique ouvrent une phase de développement pour l’ingénieriste indépendant.

Dans quelques mois, Artelia achèvera la soufflerie aéro-acoustique du campus toulousain de l’Isae-SupAéro. La particularité de ce projet ? Il est livré clés en main par l’ingénie-riste, qui le pilote et le réalise dans son intégralité. Au-delà de ses cœurs de métier historiques – les études et la maîtrise d’œuvre -, Artelia voit cette jeune activité d’ensemblier croître chaque année. Elle pesait 11 % du chiffre d’affaires en 2016, soit près de 50 millions d’euros. Un bond de 60 % en l’espace d’un an. « Ce segment est un complément stratégique pour notre groupe et il devrait représenter 15 à 20 % de notre activité globale à l’horizon 2020, annonce le directeur général, Benoît Clocheret. Nous nous affirmons ainsi comme un partenaire de choix en fournissant des prestations intégrées et assorties de garanties de qualité, de coûts et de délais. » Si l’ingénieriste s’autorise un tel développement, très gourmand en trésorerie – le financement d’un projet clés en main peut atteindre 20 millions d’euros -, c’est qu’il s’appuie sur un résultat 2016 solide. Le chiffre d’affaires a gonflé de 8 % à 439 millions d’euros. « Mais il s’agit désormais de croissance purement organique », souligne le directeur général du groupe. En 2015, Artelia affichait une activité en progression de 11 % (à 405 millions...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5927 du 23/06/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X