Enjeux

Artelia explore de nouveaux territoires

Mots clés : Conception

L’essor de projets clés en main et une stratégie internationale réorientée vers l’Asie et l’Afrique ouvrent une phase de développement pour l’ingénieriste indépendant.

Dans quelques mois, Artelia achèvera la soufflerie aéro-acoustique du campus toulousain de l’Isae-SupAéro. La particularité de ce projet ? Il est livré clés en main par l’ingénie-riste, qui le pilote et le réalise dans son intégralité. Au-delà de ses cœurs de métier historiques – les études et la maîtrise d’œuvre -, Artelia voit cette jeune activité d’ensemblier croître chaque année. Elle pesait 11 % du chiffre d’affaires en 2016, soit près de 50 millions d’euros. Un bond de 60 % en l’espace d’un an. « Ce segment est un complément stratégique pour notre groupe et il devrait représenter 15 à 20 % de notre activité globale à l’horizon 2020, annonce le directeur général, Benoît Clocheret. Nous nous affirmons ainsi comme un partenaire de choix en fournissant des prestations intégrées et assorties de garanties de qualité, de coûts et de délais. » Si l’ingénieriste s’autorise un tel développement, très gourmand en trésorerie – le financement d’un projet clés en main peut atteindre 20 millions d’euros -, c’est qu’il s’appuie sur un résultat 2016 solide. Le chiffre d’affaires a gonflé de 8 % à 439 millions d’euros. « Mais il s’agit désormais de croissance purement organique », souligne le directeur général du groupe. En 2015, Artelia affichait une activité en progression de 11 % (à 405 millions d’euros de chiffre d’affaires), portée en grande partie par la croissance externe. Le groupe avait notamment avalé Intertecno, un leader de l’ingénierie du bâtiment en Italie, et le français RFR, un expert des structures et enveloppes complexes. Ces rachats digérés, Artelia s’est concentré l’an passé sur « la réduction considérable de [son] endettement ». Et dégage désormais une trésorerie nette positive.

Téléphérique urbain. L’ingénieriste profite dans son ensemble d’une conjoncture porteuse. A commencer par celle de son principal marché, la France, qui pèse les deux tiers de son activité. « Le marché de l’immobilier est très actif, et nous sommes positionnés sur plusieurs grands projets d’infrastructures, comme le Grand Paris Express et le canal Seine-Nord Europe », se réjouit Benoît Clocheret. Le groupe n’hésite pas à défricher de nouveaux territoires. Il réalise par exemple le téléphérique urbain de Saint-Denis (La Réunion), une première dans son histoire. Si le marché domestique se porte bien, l’international est à l’avenant. Les lignes bougent néanmoins. L’Europe reste la locomotive du hors frontière (44 % du chiffre d’affaires international), mais Artelia affiche de grandes ambitions en Afrique, en particulier en Côte d’Ivoire. « Nous y avons créé une filiale l’an passé et obtenu un premier contrat portant sur les infrastructures de l’eau, confie Benoît Clocheret. D’autres contrats dans le bâtiment ont suivi. La Côte d’Ivoire a vocation à devenir la plate-forme de notre entreprise en Afrique. » Seconde priorité, l’Asie. « Nous y réalisons une véritable percée en développant notre réseau autour de notre hub vietnamien, où nous comptons déjà 500 collaborateurs, souligne le directeur général. Nous venons de créer deux filiales, l’une en Thaïlande, l’autre aux Philippines. » Dans ces deux pays, Artelia accompagne notamment son client Shell, qui déploie des stations-services. Avec, à la clé, de gros enjeux en termes de bâtiments, d’infrastructures et d’études environnementales.

Le bilan est plus contrasté au Moyen-Orient. « Nous y sommes davantage en phase de résistance, confie Benoît Clocheret. La chute des prix du pétrole pèse sur les grands projets. » Artelia profite néanmoins de contrats lancés dans la perspective de l’Expo 2020 qui se tiendra à Dubaï.

19 mois d’activité : la visibilité du carnet de commandes à la fin 2016.

439 millions d’euros : chiffre d’affaires en 2016 (dont un tiers à l’international).

4 000 collaborateurs.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X