Régions

ARRÊT SUR IMAGE « Planchat-Vignoles » réinvente l’architecture faubourienne

Paris Habitat achève la livraison, dans le XXe arrondissement de Paris, de 99 logements sociaux et douze logements d’artistes. Le programme, qui occupe un périmètre délimité par les rues des Vignoles, de Terre-Neuve, de Buzenval et Planchat, respecte l’urbanisme faubourien du quartier, en particulier les impasses, qui ont été préservées. Il se compose d’un immeuble central, dont les 46 logements, tous traversants, bénéficient d’un balcon au sud, et de maisons individuelles. Celles-ci, composées de quatre ou cinq pièces, accessibles depuis le rez-de-chaussée, se développent sur trois niveaux. Certaines d’entres elles accueillent un studio ou un deux-pièces en rez-de-chaussée, le logement principal étant alors desservi par un escalier extérieur. Les toitures sont traitées comme une cinquième façade, qui se retourne sur les pignons. Matériaux utilisés : brique, zinc, cuivre, béton brut et béton enduit.

Maître d’ouvrage : Paris Habitat ; architecte : Edouard François ; BET : Betom Ingénierie ; économiste : Talbot ; entreprise : Sicra ; montant total de l’opération : 10,7 millions d’euros HT ; coût des logements au mètre carré utile : 1 620 euros HT.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X