Territoires

Arras Dalkia œuvre à l’extension du réseau de chaleur

Mots clés : Entreprise du BTP - Gros oeuvre

Durant tout l’été, des travaux se sont déroulés à Arras (Pas-de-Calais) visant à étendre le réseau de chaleur de la communauté urbaine vers la Citadelle, l’Atria et la préfecture, soit 10 km supplémentaires venant s’ajouter aux 70 km existants, qui alimentent en eau chaude immeubles et équipements.

Chaufferie biomasse.

Ces travaux consistaient en la pose en tranchée ouverte de deux tuyaux calorifugés en capacité de transporter de l’eau à une température d’environ 95°. Ces tuyaux permettront le raccordement d’immeubles nécessitant des puissances thermiques élevées, se substituant ainsi à la traditionnelle chaudière et au conduit de cheminée.
Cette opération s’inscrit dans le cadre de la politique communautaire de transition énergétique, visant notamment à limiter les rejets de gaz à effet de serre. Rappelons que la communauté urbaine d’Arras (CUA) est lauréate de l’appel à projets « Territoire à énergie positive pour la croissance verte ». En octobre prochain, débutera la construction d’une chaufferie biomasse, composée de trois chaudières alimentées avec du bois. L’installation utilisera à plus de 50 % des énergies renouvelables. Dalkia, exploitant de l’équipement dans le cadre d’un contrat de concession, s’est également engagé à se fournir en combustible dans un rayon de moins de 200 km autour d’Arras. Le coût global du chantier (extension du réseau de chaleur et construction de la chaufferie) est estimé à 14,2 millions d’euros HT, à la charge de Dalkia. L’Ademe (Agence de l’environnement et de maîtrise de l’énergie) participe au financement.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X