Métier

Argiwest, le caillou dans les souliers des cimentiers

Mots clés : Lieux de travail - Produits et matériaux

La start-up vendéenne veut industrialiser une technologie pour remplacer le ciment Portland par de l’argile.

Faire du béton sans ciment, sans sable marin, sans cuisson et seulement avec de l’argile, c’est le pari de la start-up Argiwest. Basée à Chaillé-sous-les-Ormeaux, non loin de la Roche-sur-Yon (Vendée), cette société a développé une technologie, dénommée HP2A pour « haute performance d’activation alcaline ». Brevetée il y a un an, celle-ci permet de retransformer l’argile en pierre. La recette exacte de ce nouveau matériau de construction « bas carbone » est le secret bien gardé de Julien Blanchard et David Hoffmann. Le premier a fondé Argiwest et dirige la société d’enduits et produits à base d’argile Argilus. Le second, son associé dans le projet HP2A, est...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5890 du 07/10/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X