Actualité

Aquitaine La performance énergétique, axe stratégique d’Agen Habitat

Après un diagnostic patrimonial soulignant un retard de maintenance, Agen Habitat prévoit de réhabiliter en six ans 1 719 de ses 2 800 logements, soit 23 millions d’euros de travaux. Avec 33 % de logements de plus de 40 ans et en classe D, le bailleur se situe dans la moyenne régionale. « Nous sommes donc peu concernés par l’appel à projets sur la lutte contre les passoires thermiques. Cela ne nous empêche pas de faire de la performance énergétique un axe stratégique de notre projet 2009-2014. Notre souci demeure la quittance du locataire », déclare Bruno Guinandie, directeur général adjoint.

Rallonge de l’Etat

La réhabilitation en cours des 60 logements de la cité Donnefort demeure exemplaire. Elle doit permettre de réduire la consommation énergétique de 219 à 36,85 kWh/m2.an. Le bailleur va notamment isoler par l’habillage des façades et la réfection des toitures. Grâce à ces efforts, la hausse de 21 euros par mois du loyer d’un T2 sera compensée par la réduction de 22 euros des charges énergétiques. L’Etat a accepté de faire une rallonge de 200 000 euros qui porte son aide à 37 % du montant de l’opération (1,9 million). Avec l’aide des collectivités et un prêt de la Caisse de dépôt, le bailleur a limité l’apport en fonds propres à 2,5 %. Son objectif : ne pas aller au-delà des 5 %… Et il mise sur le Feder et l’éco-prêt pour réhabiliter son parc.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X