Territoires

Antony Le nouveau théâtre Firmin-Gémier ouvrira en 2019

Mots clés : Manifestations culturelles - Salles d'audition, de conférences, de réunion, spectacles ou à usages multiples

Le nouveau théâtre Firmin-Gémier d’Antony (Hauts-de-Seine), dont le permis de construire vient d’être signé, a d’abord cherché à s’insérer harmonieusement dans l’espace urbain. Construit pour l’essentiel sur un parking de la rue Maurice-Labrousse, en partie enterré (10,86 m en émergence par rapport à la rue), il préserve la vue et l’ensoleillement des immeubles alentour et donne sur un parvis doté d’un alignement d’arbres. « La façade est faite d’un patchwork de verres de différentes qualités. Du verre laqué mais aussi du verre transparent en shadow box fait de tôles d’aluminium doré qui reprend la pierre des bâtiments voisins. On obtient ainsi différentes profondeurs qui animent la façade dans laquelle se réfléchissent l’animation et le décor de la rue », explique l’architecte Marie-Agnès Blond (agence Blond et Roux).

Des gradins mobiles.

Avec une salle jaugeant de 500 à 700 places, l’autre caractéristique du nouveau théâtre Firmin-Gémier, c’est sa souplesse de configuration de scène (21,6 m de largeur) grâce à un système électrique de gradins mobiles. Trois configurations : frontale (les gradins face à la scène), bifrontale (la scène entre deux séries de gradins), trifrontale (la scène entourée de trois séries de gradins, comme dans les théâtres à l’italienne). « En moins de deux heures, on peut configurer une nouvelle forme de salle avec juste le personnel du théâtre et pour un coût très faible », précise Marie-Agnès Blond.

Passé un hall d’accueil (131 m²), le public accédera directement à la salle de spectacle. Le sous-sol est réservé à six loges, et aux locaux techniques et de rangement, le premier étage accueille un bar, le second une salle de répétition et des bureaux. Le nouveau théâtre (2 719 m² de surface utile), dont le coût des travaux atteint 9 millions d’euros HT, proposera toutes sortes de spectacles et de concerts – plus de 100 par an – avec une acoustique de qualité. Ouverture au printemps 2019. 914791.HR.jpg

Discret, en partie enterré, le bâtiment donnera sur un parvis arboré.

artefactorylab

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Maîtrise d’ouvrage : Territoire Vallée Sud-Grand Paris. Maîtrise d’œuvre : Blond et Roux Architectes. BET : Architecture et Technique (scénographie) ; Altia (acoustique) ; VP & Green (structures) ; Espace et Temps (fluides) ; Eléments Ingénieries (HQE) ; MD Conseils (sécurité) ; Thierry Lhériteau (économiste).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X