Vie des écoles

Anthropolis se penche sur les mobilités de demain

CentraleSupélec et l’Institut de recherche technologique IRT SystemX ont créé, à l’automne dernier, la chaire Anthropolis sur l’aménagement et les mobilités urbaines. « Nous voulons développer, pour les usagers, de nouveaux services qui fluidifieront les interconnexions en matière de transports, détaille Bernard Yannou, professeur et directeur du Laboratoire génie industriel (LGI) de CentraleSupélec. Nous nous pencherons dans un premier temps sur Paris, mais d’autres villes, françaises et étrangères, seront associées par la suite. » Les étudiants de l’école sont encouragés à contribuer directement à la chaire en proposant des solutions et en développant des prototypes. Cinq à dix projets devraient ainsi émerger chaque année dans ce domaine révolutionné par le numérique, et où les enjeux se posent à court terme.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X