Territoires Haute-Savoie

Annecy se chauffe désormais au bois

Mots clés : Bois

C’est dans le cadre d’un appel d’offres de délégation de service public lancé par la Ville d’Annecy pour la modernisation d’une installation au gaz, qu’Idex a proposé une solution alternative basée sur les énergies renouvelables. En lieu et place du gaz, l’entreprise a chiffré une centrale bois énergie. « Pour implanter notre centrale bois, nous avons trouvé un ancien terrain industriel appartenant à une filiale d’Areva, situé à 500 m de l’ancienne chaufferie », indique Guillaume Planchot, directeur du développement d’Idex. D’une puissance de 12 MW, cette nouvelle chaufferie bois permet de couvrir 85 % des besoins en chauffage et eau chaude sanitaire des 5 000 foyers abonnés au réseau. En appoint, trois chaudières au gaz existantes complètent le dispositif. La puissance totale installée s’élève à 41 MW.

Solution 20 % moins onéreuse que le gaz. Les 21 000 t de bois consommées annuellement proviennent d’une filière locale en provenance du Sud Jura et de Haute-Savoie. « Le fait de s’engager sur des durées longues a permis au groupement de fournisseurs que nous avons retenu de pérenniser la filière bois », souligne Guillaume Planchot. Pour réaliser cette nouvelle installation, Idex a dû tirer 500 m de canalisations et en a profité pour alimenter la gendarmerie voisine. « Nous avons également passé le réseau en basse température », précise le directeur du développement. En termes de coût, la centrale bois énergie devrait être 20 % moins chère que la solution gaz. Près de 12 millions d’euros ont été investis par Idex pour réaliser cette installation, mise en service depuis six mois.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X