Actu

Anma architectes 130 logements Nancy

Mots clés : Architecte - Architecture - Béton - Concours d'architecture - Logement social - Maison individuelle - Politique du logement

Cet ensemble de logements sociaux propose de nouvelles combinaisons spatiales pour une autre manière d’habiter. Il est implanté à Nancy sur le plateau de Haye avec en fond de décor, la grande barre du Cèdre Bleu, construite par Zehrfuss en 1957, et à proximité, la nouvelle maison d’arrêt.

L’histoire du projet commence par l’engagement de la maîtrise d’ouvrage dans une opération présentant une grande diversité de logements. «Nous voulions offrir un peu de luxe, un peu de superflu – non pas sur la structure ou les prestations, mais sur l’usage du bâtiment, explique Patrick Descadilles de l’OPH de Nancy. Nous avons lancé un concours qui portait sur une proposition sur la manière d’habiter, c’est-à-dire sur une idée forte et non sur image de façade. Le projet de Michelin, d’un bâtiment traversant avec des espaces de vie supplémentaires à l’avant et à l’arrière, nous a convaincus, car c’est celui qui poussait la démarche le plus loin. » Cet ensemble de logements sur le plateau de Haye pour l’OPAC de Nancy est conçu de manière économique avec deux barres respectivement de R 5 et R 6, d’inégale longueur, orientées est-ouest, et implantées en biseau de part et d’autre d’un jardin commun.

A partir d’une structure rationnelle tramée, trois espaces de vie s’articulent pour proposer une nouvelle manière d’habiter :

– l’espace de vie intérieur, le logement proprement dit, bien isolé, toujours traversant ;

– l’espace inter climatique de type jardin d’hiver ou véranda ;

– l’espace extérieur appropriable sous forme d’une plate-forme privative en retrait du cheminement commun.

Chaque logement comporte au moins l’un de ces deux derniers éléments, agencé selon la taille de l’appartement et son orientation. La générosité de ces grandes surfaces compense le niveau des prestations courantes du logement social.

La majorité des logements sont des T1 et T2, complétés d’une trentaine de T3 et T4. Les T1 et T2 comportent une unique gaine centrée, ainsi les logements sont réversibles autour de cet axe de symétrie, ce qui a permis de diversifier les plans et d’offrir des variations d’organisation et de tailles. Ce dispositif apporte une...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 200 du 01/10/2010
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X