Territoires

Angers Le nouveau pont sur la Maine confié à Lavigne Chéron

Mots clés : Ouvrage d'art

Angers Loire Métropole a attribué, le 18 janvier, le marché de réalisation d’un nouveau franchissement sur la Maine, sur lequel passera la future ligne B du tramway, à l’équipe composée de Lavigne Chéron Architectes et d’Egis Structures & Environnement. Trois autres équipes étaient en lice : Dietmar Feichtinger, SBP France, Technosol ; Setec TPI, Explorations Architecture, Terrasol, Champalbert Expertises ; Ingérop Conseil et Ingénierie, Morris-Renaud-Mayeur. Les lauréats ont déjà réalisé le pont Confluences pour la première ligne de tramway et Egis a été retenu avec Bruno Huet pour assurer la maîtrise d’œuvre de la plate-forme de la ligne B. Le pont qui reliera les places La Rochefoucauld et Molière représente un investissement de 8 millions d’euros HT.

Emprunté par la future ligne B de tramway.

Contrairement au pont Confluences, l’ouvrage choisi fait preuve d’une grande sobriété et légèreté. Long de 135 m, il comprendra deux piles en rivière et épousera la forme du pont de Verdun au pied du château. La proximité de ce dernier a guidé le projet, qui « repose sur un minimalisme constructif, une économie esthétique et une frugalité dans l’emploi des matériaux », explique l’équipe de maîtrise d’œuvre. Près de la moitié du tablier (13,60 m de large) servira de plate-forme à la future ligne B de tramway. Le reste sera réservé à la circulation des piétons et deux roues, de part et d’autre des voies. Côté matériaux, les concepteurs ont opté pour un tablier métallique, des pieux et micropieux en béton pour les fondations et les piles en rivière, qui seront surmontées de tétrapodes en acier.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X