Territoires

Angers La deuxième ligne du tramway reportée à 2019

Mots clés : Transport collectif urbain

Par rigueur budgétaire, les élus communautaires d’Angers Loire Métropole ont décidé de décaler de deux ans le lancement des travaux de la ligne B du tramway, c’est-à-dire à 2019 pour une mise en service en 2022. Ce choix ne remet pas en cause le projet, dont le tracé et la délégation d’utilité publique sont actés, mais vise à préserver les finances de la collectivité. Le coût de cette deuxième ligne est évalué à 245 millions d’euros HT, dont 45 millions de subventions (Etat, région, Europe).

Divers scénarios ont été soumis aux maires des 30 communes afin d’évaluer l’impact du projet sur l’endettement et la fiscalité en fonction de la date de son lancement. Un début du chantier dès 2017 par exemple aurait nécessité une augmentation de 15 points du taux des impôts locaux perçus par la communauté urbaine. La plupart des élus locaux angevins s’étant engagé en 2014 à ne pas augmenter la fiscalité durant leur mandat, cette hypothèse a, semble-t-il, pesé plus lourd dans le débat que les enjeux économiques pour les entreprises du BTP.
« D’après les éléments chiffrés qui nous ont été communiqués, le report s’imposait en raison de cette contrainte fiscale incontournable », confirme le député-maire (PS) de Trélazé, Marc Goua. En revanche, le nouveau franchissement sur la Maine, attribué mi-janvier au groupement Lavigne Chéron et Egis, se fera bien sur le mandat, puisqu’il s’inscrit dans le cadre du projet Cœur de Maine dont les travaux débuteront dans un an.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X