Régions

ANGERS L’opération Anru quasiment bouclée

Mots clés : Efficacité énergétique - Politique du logement - Réglementation technique

La première pierre de l’immeuble du Daguenet dans le quartier Grand-Pigeon a été posée le 3 juillet. Ce chantier est l’un des derniers réalisés dans le cadre du projet de rénovation urbaine d’Angers, soutenu par l’Anru, qui sera bouclé en 2011 (1). Il reste un programme de 43 logements à lancer en fin d’année (architecte, Garo Boixel).

Le Daguenet (Studio d’architecture Bruno Huet) prend la place de l’ancienne école du quartier, qui a été reconstruite à proximité. Avec ses 66 logements et sept locaux commerciaux et tertiaires en rez-de-chaussée, cet immeuble de 5 300 m2 sur quatre étages est le premier collectif d’Angers Habitat à présenter le label BBC (bâtiment basse consommation) tout en maintenant un prix du mètre carré à 1 300 euros. « Ce n’est pas du logement au rabais, mais à économie d’énergie », souligne Jean-Luc Rotureau, président d’Angers Habitat.

Isolation par l’extérieur, eau chaude sanitaire solaire, traitement des ponts thermiques, exposition sud/sud-ouest de tous les logements, « le Daguenet montre qu’il est possible de réaliser un BBC avec un immeuble traversant, lumineux et léger, souligne Bruno Huet. La mise en œuvre est aussi importante que la conception. »

961 logements démolis

Cette opération, avec celles du Gouz 1 et 2 (architecte Studio Bellecour) de l’autre côté du boulevard des Deux-Croix, permettra de reconstruire 201 logements sur le Grand-Pigeon, après la démolition de 328 logements prévue par le programme Anru. Au total, 961 logements ont été déconstruits entre 2004 et 2007 sur les cinq quartiers concernés (Monplaisir, Verneau, Belle-Beille, La Roseraie et Grand-Pigeon). Sur les 1 010 qui doivent être reconstruits, 670 sont réalisés ou en cours et 80 % des 2 200 réhabilitations ont été réalisées.

Simultanément, pour satisfaire aux objectifs du PLH (25 600 logements nouveaux entre 2007 et 2016, dont 12 000 sur Angers), Angers Habitat va accélérer le rythme de ses constructions en passant de 250 logements par an à 450 en 2009 et 2010. Le bailleur social annonce déjà 530 logements en cours de construction sur neuf programmes.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) L’opération de rénovation urbaine d’Angers mobilise 327 millions d’euros, dont l’essentiel est financé par Angers Habitat (156 millions), l’Anru (75 millions), la Ville (75 millions) et la région (16 millions).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X