Enjeux

André Verdier, ingénieur ingénieux

Le BET structure héraultais, également présent à Paris, s’est illustré sur les ouvrages les plus emblématiques de Montpellier.

AMontpellier, c’est à lui que l’on fait généralement appel lorsqu’il s’agit de construire un équipement complexe. Soit pour calculer le projet de l’architecte, soit pour tracer les plans d’exécution pour le compte de l’entreprise, ou parfois même les deux. C’est ainsi qu’André Verdier, ingénieur structure spécialiste du béton armé, a associé son nom à la plupart des réalisations qui symbolisent la ville : le bâtiment Pierresvives de Zaha Hadid, l’hôtel de Ville de Jean Nouvel et François Fontès, « l’Immeuble qui pousse » d’Edouard François, le stade de rugby Yves-du-Manoir (désormais appelé Altrad Stadium), l’Arena, le musée Fabre, etc.

C’est lui encore qui a été chargé de concevoir la structure de l’Arbre blanc du Japonais Sou Fujimoto, une tour hérissée de balcons pouvant atteindre jusqu’à 7,50 m de porte-à-faux. Et comme d’habitude, André Verdier a trouvé une solution simple : « Au lieu de prolonger les planchers, nous avons conçu les balcons comme des étagères Ikea, tenues entre deux planchers grâce à des poteaux métalliques. » L’immeuble sort actuellement de terre, dans le...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5901 du 23/12/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X