Régions Haut-Rhin

Aménageur privé pour lotissement durable

Avec la livraison d’une première tranche de viabilisation du lotissement Zellmatten II cet été à Walbach (Haut-Rhin), la cellule d’urbanisme du parc naturel régional des Ballons des Vosges franchit une nouvelle étape : pour la première fois, une extension urbaine inscrite dans une démarche de développement durable s’appuie sur un aménageur privé.

Réunis dans la société Atovia, les Colmariens Sovia et Atol, intéressés de longue date par des expérimentations avec le parc naturel régional, ont accepté de jouer le jeu d’une démarche de longue haleine : la réflexion communale engagée en 2005 nécessitait non seulement une révision du plan local d’urbanisme mais surtout un engagement collectif dans des formes urbaines et architecturales atypiques. Conformément au plan-masse dessiné par Jérôme Hecky, de l’agence d’architecture Plan Libre, les voitures se contenteront d’une voie principale, large de 4,50 m, pour desservir les logements à basse consommation. Les piétons et les arbres fruitiers se partageront l’espace ainsi dégagé.

Concertation en amont des permis

Tous les habitants profiteront d’une vue sur la vallée de Munster, grâce à la pente du terrain, mais aussi à des constructions en rupture avec la pratique systématique des doubles pans de toiture.
Au-delà des parcelles de maisons individuelles qui servent de transition avec un lotissement existant, le programme offre une place aux maisons en bande et aux immeubles collectifs, en bas du nouveau quartier.
Sur les trois hectares de l’extension, un demi-hectare restera inconstructible, afin de préserver le biotope des abords d’un ruisseau boisé.
En amont des demandes de permis de construire, le comité local de conseil en architecture harmonise les projets pour conserver l’esprit du lotissement. « Inspirée d’exemples autrichiens et suisses, cette instance extra-municipale permet d’intervenir quand des marges de manœuvre subsistent », explique Frédéric Monin, chargé de mission Urbanisme et architecture au parc naturel régional. La commune de 935 habitants se donne quinze ans pour voir aboutir l’extension de 70 logements.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X