Territoires

Alsace Néolia conforte son ancrage à Strasbourg et à Mulhouse

Néolia vient d’inaugurer coup sur coup deux importants programmes de logements à Mulhouse et Strasbourg. Dans le quartier mulhousien de Bourtzwiller, ce sont 200 logements qui ont déjà été livrés sur les 240 prévus dans le projet Cap Cornely. Situé sur la friche de l’ancienne société Bel Air Industries, le programme inclut un foyer d’hébergement pour personnes handicapées de 98 chambres qui a permis la création de 80 emplois, répondant aux souhaits de la collectivité de maintenir l’activité sur le site. La mixité des destinations était un autre objectif : 104 logements sont destinés à l’accession à la propriété, dont 17 sont encore à construire dans une série de trois petits collectifs conçus par le cabinet Arpen (commercialisation cet été). Les 116 logements en locatif social déjà construits, dont 31 réalisés en Vefa (vente en l’état futur d’achèvement) pour Mulhouse Habitat, atteignent tous les performances du BBC. Néolia envisage désormais la construction d’un collectif de 12 logements à énergie positive (Bepos), actuellement en phase étude par le cabinet K & + et le bureau d’études Solares Bauen.

Créneau de l’accession sociale.

A Strasbourg, ce sont 80 logements BBC qui ont été érigés à Cronenbourg, dont 24 en accession. Parmi les 56 logements en locatif social, une quinzaine a reçu le Label Génération créé par le bailleur pour distinguer les unités de vie adaptées aux personnes âgées (accessibilité, ergonomie). Une convention avec l’association d’aides et services Abrapa complète l’offre avec la possibilité d’aides ménagères, de soins à domicile ou d’animations pour ces seniors. Ce programme vient conforter l’implantation de Néolia dans l’Eurométropole qui constitue sa priorité de développement. Le bailleur gère dans le Bas-Rhin un patrimoine de 1 000 logements, qu’il entend accroître de 100 unités par an, alors que l’objectif annuel est de 30 nouveaux logements dans le Haut-Rhin où son parc atteint déjà 1 600 unités. « Un autre créneau concerne l’accession sociale, une spécialité historique de notre groupe : nous envisageons un rythme de 30 logements par an dans le Bas-Rhin, prioritairement sur le territoire de l’Eurométropole, et 20 dans le Haut-Rhin », indique Nicolas Decouvelaere, directeur territorial développement pour l’Alsace.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X