Régions

ALPES-MARITIMES Les ingénieurs-conseils s’ouvrent à la HQE

Mots clés : Architecte - Architecture - Concours d'architecture - Démarche environnementale - Développement durable - Haute Qualité Environnementale - HQE

Quelque 150 ingénieurs-conseils étaient rassemblés fin janvier, à Nice, autour du président de la CICF, René Gamba, et des 16 présidents de région, sur le thème de la haute qualité environnementale et l’application du développement durable au secteur du bâtiment et de l’industrie. La performance énergétique, avec le Club ingénierie et conseil partenaires, était aussi à l’ordre du jour. « Ce type de rencontre et de débat décentralisé en région est important pour nous car il est proche du terrain, à l’image des ingénieurs-conseils et de leurs structures locales », explique Jean-François Sabia, président de la chambre régionale Alpes-Maritimes/Corse et vice-président national en charge des régions, réélu à cette occasion. La HQE sensibilise car les grands maîtres d’ouvrage publics régionaux réclament cette compétence dans leurs consultations de maîtrise d’oeuvre. C’est un moyen aussi pour celle-ci d’élargir son champ de compétences. Déjà présents dans les jurys de concours, les ingénieurs-conseils s’intéressent de plus en plus aux missions AMO (assistance à maîtrise d’ouvrage), voire à s’associer à des architectes, compte tenu de la complexité croissante des projets. Au plan local, Daniel Halik fédère, lors des concours d’architecture, les compétences d’ingénieurs-conseils, et les proposent ensuite aux architectes. L’initiative a notamment débouché sur leur participation, aux côtés d’architectes, à la conception de bâtiments scolaires à Saint-Paul et Biot, Nice et Antibes…

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X