Régions Marseille

Alger gèle ses crédits pour le chantier de la grande mosquée

> L’incertitude plane sur la construction de la future grande mosquée de Marseille. Alors que la première pierre de l’édifice a été posée en mai et que le chantier doit être lancé en février prochain, l’Algérie vient d’annoncer le gel de sa participation financière à ce projet, dont le coût global est évalué à 22 millions d’euros.

Dessiné par le cabinet marseillais Bureau Architecture Méditerranée, le projet doit voir le jour sur le site des anciens abattoirs de la ville, dans le 15 e arrondissement. L’édifice cultuel devrait abriter une salle de prière de 2 500 m 2 , pouvant accueillir 7000 fidèles, une école coranique, un restaurant, une librairie et une bibliothèque.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X