Autres

Aldes entre dans « l’air » du digital

Mots clés : Equipements techniques et finitions

Le spécialiste du génie climatique parie sur des produits plus connectés et une montée en gamme de ses modèles.

Il a beau fêter ses 90 ans cette année, le groupe Aldes (222 millions de chiffre d’affaires en 2014), basé près de Lyon, a décidé de s’offrir un coup de jeune pour continuer de s’imposer sur les marchés de la ventilation, de la purification d’air et du confort thermique. Le repositionnement de la marque Aldes – vaisseau amiral d’un groupe qui compte aussi Acthys et Générale d’Aspiration – sur le thème de « l’air sain » témoigne de cet élan : davantage d’accompagnement des installateurs et de communication vers l’utilisateur final, celui que le groupe appelle désormais (un peu pompeusement) le « consommateur d’air ». Il s’est aussi emparé du mot-clé #healthyliving, ou « art de vivre sain », sur Twitter pour marquer son nouveau positionnement.

Au-delà du coup de communication, l’industriel adosse à ses ambitions le lancement de 20 nouveaux produits entre 2015 et 2016, dans le résidentiel – son plus gros marché – et dans le tertiaire. Parmi les innovations, Inspir’air Home est probablement la plus emblématique de ce renouveau de la marque quasi centenaire. Cette centrale de purification d’air décentralisée, conçue pour renouveler l’air intérieur et débarrasser l’air entrant des pollens, particules fines et microbes, est le premier produit que le groupe a rendu « connecté ». Elle pourra être pilotée grâce à l’application mobile Aldes Connect, que l’industriel lancera début 2016, permettant à l’utilisateur de suivre la qualité d’air intérieur de son logement au quotidien, de contrôler sa purification ainsi que la production d’eau chaude.

Sirènes chinoises.

Par ailleurs, Aldes passe à l’offensive dans le tertiaire avec des nouveautés dans la ventilation et la purification d’air. « Nous avons souhaité une montée en gamme des produits Everest en proposant un appareil certifié C4 et Passivhaus, à destination des marchés des résidences étudiantes et de tourisme, de l’hôtellerie », explique Marc Brevière, vice-président du groupe en charge du marketing. Le haut de gamme, Aldes y croit aussi pour l’un des marchés sur lequel il parie beaucoup : la Chine. « C’est un vecteur de croissance pour le groupe, le potentiel y est considérable. Avec nos nouveaux produits, notre filiale de Shanghai peut doubler son chiffre d’affaires en trois ans », prédit-il. En parallèle de l’expansion asiatique, Aldes continue de parier sur sa croissance en France. « Nous voulons solidifier notre position de leader, créer de la valeur pour le client et faire passer notre chiffre d’affaires ici de 180 à 200 millions d’euros dans les prochaines années », confirme Fabrice Boutet, le directeur général en charge de la France, arrivé de chez Ciat à la fin septembre.

En prévision de la généralisation du BIM, l’industriel a fait également un nouveau pas vers les prescripteurs. Le 16 novembre, il lancera Aldes CAD Library, une plate-forme de téléchargement en ligne d’objets 3D intelligents, libre, gratuite et multilangues. « Nous avons choisi de développer notre propre plate-forme mais nous ne sommes pas fermés à l’idée d’intégrer des plates-formes multifabricants dans le futur. » Une ouverture que souhaite le fabricant pour ses produits connectés, par le biais de passerelles de communication vers des systèmes domotiques tels que MyHome de Legrand.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

+ 150 % de croissance dans le confort thermique en 2014.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X