Enjeux Paris IIe

Alcione retrouve les faveurs de Favart

Créée en 1706, « Alcione », tragédie lyrique de Marin Marais, n’avait plus été jouée depuis… 1771. C’est avec cette œuvre que l’Opéra-Comique, aussi appelé « salle Favart » (1 200 places), a rouvert à la fin avril après une longue campagne de travaux de restauration. Celle-ci a été menée par tranches successives, la dernière – ventilation, sécurité électrique, accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, désenfumage, etc. -ayant nécessité la fermeture des lieux en juillet 2015. Seize corps d’état, treize entreprises et quatre-vingts compagnons y ont travaillé sous la vigilance de Pierre-Antoine Gatier, architecte en chef des Monuments historiques. Montant des travaux de cette dernière phase : 17 millions d’euros HT.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X