Enjeux LGV Sud-Ouest

Alain Vidalies laisse la SNCF sur le quai

Mots clés : Gouvernement - Transport ferroviaire

« Le rapport de la Commission des finances du Sénat préconise de geler tous les nouveaux grands projets, notamment le GPSO (grand projet ferroviaire du Sud-Ouest), je ne partage pas cet avis. » Auditionné le 5 octobre par des sénateurs, le secrétaire d’Etat aux Transports Alain Vidalies a réaffirmé la volonté de l’Etat de voir aboutir ce projet. Il a, en revanche, exclu toute participation financière de SNCF Réseau, dont la dette est abyssale. « Nous sommes en discussion avec les chefs de file des collectivités concernées pour trouver une solution de financement entre nous, à savoir les grandes collectivités et l’Etat, et l’Europe », a-t-il précisé.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X