Autres

ALAIN CHOMEL, CONSTRUIRE POUR LES PLUS FRAGILES

Mots clés : Financement du logement

Alain Chomel est âgé de 24 ans quand son père, architecte reconnu à Lyon, l’associe à la conception de l’hôpital neurologique. Mais peu de temps se passe, en cette année 1955, avant qu’il ne doive abandonner l’agence familiale et l’apprentissage du métier. « L’Algérie m’a fait découvrir l’injustice. Elle m’a donné cette volonté de participer ma vie durant à la recherche de la justice, en faisant émerger plus de justesse dans la conception de l’architecture.

Intégrer la politique dans l’architecture, c’est toujours penser qu’on travaille pour des gens. » Aussi l’architecte ne cessera-t-il, en quarante-cinq ans de pratique, de sonder profondément les attentes de ceux pour qui il devra construire, surtout les plus fragiles, mineurs instables, handicapés mentaux, enfants. Ce désir de ressentir leur psychologie lui fera multiplier les échanges avec des praticiens de l’exclusion, du handicap et...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 263 du 16/10/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X