Régions

Ajaccio Une ORU de 120 millions d’euros pour les quartiers Cannes et Salines

Mots clés : Droit de l'urbanisme - Politique de la ville

La Ville d’Ajaccio a lancé une importante opération de renouvellement urbain (ORU) concernant les quartiers des Cannes et des Salines. Nés dans les années 1960, au moment de l’expansion de la ville, ces deux quartiers réalisés de façon anarchique, sans plan d’urbanisme, sont aujourd’hui classés en zone urbaine sensible (ZUS) et sont par ailleurs concernés dans leur totalité par le risque inondations. Ce projet – retenu par l’Anru – a fait l’objet d’un diagnostic qui a mis en évidence, outre une importante dégradation de l’habitat (HLM comme copropriétés), une carence en espaces publics aménagés, un manque d’infrastructures, ainsi qu’un dysfonctionnement urbain. En outre, en dépit de leur proximité et de leur vocation à être complémentaires, ces deux quartiers apparaissent pour l’heure isolés l’un de l’autre, mais également du reste de la ville, faute de voies de circulation rationnelles en nombre suffisant. Mais avant d’y remédier, la Ville a dû résoudre un problème de taille, celui de la maîtrise du foncier. En effet, en grande majorité, les espaces concernés par le projet se trouvaient être des espaces privés.

Aucune démolition

Après un diagnostic foncier, la municipalité a engagé un travail de longue haleine pour que ces espaces intègrent le patrimoine de la Ville tant par cession que par expropriation ou par préemption. Le patrimoine public sur les quartiers concernés est ainsi passé de 2,6 à 16 hectares. L’opération Anru des Cannes-Salines, qui concerne 9 000 personnes, comporte 62 opérations (rénovations de logements, créations d’écoles, parcs sportifs, marché couvert, jardins familiaux, aménagement de voies, zones de rétention des eaux pluviales) pour un montant total de 119,8 millions d’euros. Originalité du projet : il ne s’accompagne pas d’un programme de démolition ou d’écrêtage d’immeubles. Seule une barre sera amputée de 20 logements dans le quartier des Cannes afin d’ouvrir celui-ci sur la mer.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X