Régions

Aisne Désenclaver Soissons

>Les élus du Soissonnais multiplient les manifestations pour que l’Etat investisse dans la 2x 2 voies Paris-Soissons-Laon-Bruxelles. « Notre développement économique en général, les implantations d’entreprises en particulier sont barrées par l’absence de liaison rapide avec Roissy et la capitale, distante de 80 km, c’est absurde », martèle le président de la communauté d’agglomération, Jean-Marie Carré.

Le chaînon manquant se comble par petites touches, au sud, mais il faudra encore une dizaine d’années pour l’achever.

« Les déviations des bourgs de l’Oise étaient inscrites au contrat de Plan Etat-région 2000/2006. Elles bénéficient d’un coup de pouce par le plan de relance actuel et des appels d’offres sont en cours pour deux déviations, soit 5 millions, mais c’est ridicule sur un chantier de 180 millions ! », ajoute l’élu.

Dépourvue de branchement autoroutier proche, l’agglomération est également pénalisée par l’embouteillage permanent de la N31 vers Compiègne, à l’ouest.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X