Régions

Aisne 233 millions pour les infrastructures et la construction durable

Le contrat de développement signé par le conseil régional de Picardie avec le département de l’Aisne s’élève à 233 millions d’euros. Cette somme dédiée à l’investissement sera déboursée par les deux collectivités durant les cinq prochaines années.

Pour tenter de compenser le désengagement de l’Etat, le conseil régional abonde des programmes de construction HQE déjà engagés, les travaux de maîtrise de l’énergie dans les collèges, et la restauration du patrimoine comme l’abbaye de Vauclair, le musée de la Caverne du dragon et les remparts de Laon.

Aide aux investissements énergétiques

Les équipements neufs concernés sont la maison des sports à Chauny (12 millions), le dojo de Tergnier (5 millions), la salle de spectacles de Soissons (18 millions).

Près de la moitié de l’enveloppe, 100 millions d’euros, est consacrée aux infrastructures. Sont cofinancées les déviations des villes de Fresnoy-le-Grand, Bruyères-et-Montbérault, Marest-Dampcourt, le contournement sud de Chauny, la rénovation de la voie ferrée Saint-Quentin/Origny-Sainte-Benoîte. Dix millions sont inscrits pour les voies vertes.

Le contrat prévoit une aide aux constructeurs de logements pour le surcoût induit par les investissements énergétiques. Un second contrat (à l’étude) devrait accélérer l’ouverture de nouvelles zones d’activités reliées au chemin de fer.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X