Autres

Airbus en vitesse de croisière sur le tertiaire

Mots clés : Efficacité énergétique - Réglementation thermique et énergétique - Transport aérien

Le géant de l’aéronautique veut construire des bâtiments évolutifs répondant aux derniers standards de qualité d’usage et de performance énergétique.

Sous le nom de code EBC pour « Efficient Building Concept », Airbus a lancé en 2013 un sourcing pour un nouveau concept de bâtiments de bureaux évolutifs. Le géant aéronautique a retenu, fin 2014-début 2015, les propositions de trois groupements, signant avec chacun d’eux un accord-cadre de quatre ans sans engagement en termes de volumes d’affaires : Vinci, le groupe GA et le GIE Burothèque composé d’acteurs de la construction de l’ex-région Midi-Pyrénées. A ce jour, le groupe a confié à deux des groupements, via un contrat d’exécution, la construction d’environ 30 000 m2 de surface de bureaux. GA a construit sur le site du nouveau siège d’Airbus Group à Blagnac, au nord-ouest de Toulouse, le bâtiment des « services partagés » (ESS) de 10 600 m2. Le GIE Burothèque a été lauréat de 9 500 m2 de bureaux réalisés pour Astrium à Labège, au sud-est de Toulouse. Le troisième appel d’offres en cours concerne un projet sur l’agglomération toulousaine destiné à Airbus Defence & Space GEO (ex-Spot Image). A chaque fois, les trois groupements ont été mis en concurrence. Pour l’heure, EBC ne concerne que la France, même si Airbus envisage d’étendre le concept à l’Allemagne et à la Grande-Bretagne.

Equipe pluridisciplinaire.

Le projet part d’un constat. « A l’époque du lancement de notre réflexion, le groupe était à la tête d’un parc de 350 000 m2 de bâtiments temporaires en Europe. Le prix d’achat avoisine celui d’un bâtiment en dur, sans compter le coût de la location. L’ inconvénient de ces bâtiments est d’être consommateurs d’énergie et d’avoir une mauvaise valeur résiduelle. Ils ont cependant l’avantage d’être fabriqués rapidement », explique Philippe Brie, vice-président Achats Bâtiments chez Airbus Group. Pour lancer la consultation, le groupe a constitué une équipe pluridisciplinaire représentant les différentes entités du groupe : Airbus, Airbus Helicopters et Airbus Defence & Space. Il en est résulté une trame de règles communes en termes de superficie, de confort, de nombre de personnes par m2. L’équipe a ensuite défini des options telles que les typologies de façades, le parking souterrain. Pami les autres exigences figurent une performance énergétique inférieure de 20-30 % à la RT 2012, un temps de réalisation études et travaux de dix mois maximum pour 10 000 m2, et un prix attractif, d’environ 1 100 euros HT/m2. Les candidats ont le choix de la forme du bâtiment à adapter en fonction du terrain. Airbus table sur une réduction significative du coût du m2 et sur un gain de temps de 35 % tout en dépassant les standards de qualité attendus pour des bureaux.

Contact : Kader Guettou, DG de GA Smart Building : k.guettou@ga.fr ; Philippe Brie, vice-président Achats Bâtiments chez Airbus Group : philippe.brie@airbus.com

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

« Arriver à des bâtiments types dans lesquels les données techniques et les prix sont maîtrisés à l’avance »

«Airbus a lancé un appel d’offres de conception-construction sur sa plate-forme d’achats sous forme de “requests for information” et de “requests for proposal” [respectivement, demandes d’information et d’appels d’offres]. Ce besoin de conception d’un bâtiment capable de s’installer sur différents sites est lié à l’activité industrielle d’Airbus. Elle connaît une croissance rapide et demande à l’immobilier d’être en capacité de répondre très vite à ces évolutions. L’enjeu était d’arriver à des bâtiments types dans lesquels les données techniques et les prix sont maîtrisés à l’avance. C’est un cahier des charges performantiel et non descriptif, sauf pour l’informatique. Nous avons modélisé en FullBIM l’ensemble des éléments de structure et de surface, ainsi que les modules de traitement d’air, réalisés dans nos usines avant d’être assemblés sur site. Le bâtiment ESS, livré en décembre dernier pour accueillir 850 postes de travail, a été réalisé en dix mois. Pour ce qui est de la performance environnementale, il sera piloté par Gapéo, notre logiciel de monitoring et de pilotage des consommations.»

Kader Guettou, directeur général de GA Smart Building

ENCADRE

800 M€ en 2015 et autant en 2016 : l’investissement d’Airbus Group dans le bâtiment (bureaux, usines d’assemblage, data-centers, bâtiments techniques, etc.).
8,6 M de m² : parc immobilier d’Airbus en Europe, dont 80 % sont la propriété d’Airbus, répartis sur une trentaine de sites.
9 Mds € : montant des achats tout compris dans le monde en 2015.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X