Actualité

Aides à la personne : les économies font grincer des dents

Le gouvernement a décidé d’un certain nombre d’économies – totalisant 168 millions d’euros – pour limiter l’impact de la revalorisation des aides à la personne en 2003-2004 qui aurait mécaniquement coûté en année pleine 223 millions d’euros. Parmi les mesures d’économie, la hausse de 15 à 24 euros du minimum au-dessous duquel les aides ne sont pas versées a fait grincer des dents car elle se traduirait par une « sortie » de 200 000 ménages qui en étaient bénéficiaires. Vingt-quatre membres du Conseil national de l’habitat – consulté pour avis – ont donc voté contre ces dispositions, sept s’abstenant et six votant pour.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X