Régions

AGGLOMERATION BASSIN D’ARCACHON SUD Appel aux bailleurs sociaux nationaux

Mots clés : Collectivités locales - Politique du logement - Situation économique

Mise en oeuvre d’un programme local de l’habitat

« Ce n’est plus une pénurie de logements, c’est une crise», avait déclaré François Deluga, président de la communauté d’agglomération Bassin d’Arcachon sud (Cobas), en signant avec le préfet une convention de mise en oeuvre d’un programme local de l’habitat (PLH), en octobre 2003, pour six ans. De fait, 4 000 logements locatifs sociaux manquent, au regard de la loi SRU, aux communes de la Cobas, Arcachon, La Teste-de-Buch, Gujan-Mestras et Le Teich.

La formidable attraction exercée par le Bassin – sur dix ans, la population y a crû deux fois plus vite qu’au Pays Basque – a surpris ces petites communes du littoral peu rompues à la prospective. La pénurie de logements dans toutes les gammes s’est aggravée, tandis que, dans le même temps, 90% de la construction neuve d’une ville telle Arcachon étaient affectés à la résidence secondaire. La surenchère sur le prix des terrains décourage bailleurs et promoteurs, qui ne peuvent équilibrer leurs opérations.

Une boîte à outils pour les élus

D’ordre social, le problème de l’habitat est un frein au recrutement, donc au développement des entreprises. Refusant d’urbaniser à tout-va en libérant des zones constructibles, et d’ailleurs tenues par les contraintes d’un territoire protégé, les communes cherchent à maîtriser leur aménagement grâce au PLH.

Outre une aide aux communes pour l’acquisition de foncier, la Cobas met en place des aides directes aux bailleurs sociaux et aux promoteurs privés (cf. notre édition du 16 janvier) pour construire 165 T2 par an. Vu l’urgence, la Cobas souhaite que des bailleurs nationaux rejoignent les bailleurs locaux déjà sollicités par le renouvellement urbain de Bordeaux et de la CUB. Comme prévu au contrat d’agglomération, l’étude rétrospective et prospective sur le foncier, dont l’appel d’offres a été lancé le 23 février (60 000 inscrits), constituera un réel outil de pilotage.

Par ailleurs, une enquête sur le bâti ancien confiée au cabinet Urbanis, à Bordeaux, devrait déboucher sur la préconisation d’outils pour les communes : préemption, OPAH…

«Elus et directeurs de services techniques sont très demandeurs d’outils pour accompagner l’urbanisation», estime Christelle Tessier, chef de projet Habitat à la Cobas. Le CAUE de Gironde et le bureau d’études parisien Codra ont été chargés d’expliquer aux communes d’autres modes de traitement de l’espace, comme la densification des centres-bourgs.

DESSIN :

Un outil pour protéger le paysage : densifier les centres-bourgs. La première opération aidée au titre du PLH est menée par le groupe national Nexity/George V,

qui livrera en octobre 2005, sur la commune du Teich, (notre photo) un ensemble de 25 logements T2-T3, dont 18 en prêt locatif social au prix de 2 100 euros le mètre carré.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X