Réalisations

Agence Bruther Maison des sciences Caen

Mots clés : Architecte - Établissements de soins - Manifestations culturelles

Un ovni s’est posé sur la presqu’île de Caen. On ne voit que lui sur ce territoire post-industriel en restructuration. Le drôle de phare, mi-équipement culturel mi-laboratoire scientifique pour artistes, hackers et inventeurs un peu fous, a été conçu par des architectes iconoclastes.

Avec son foisonnement de formes et de matières, le centre culturel et sportif du quartier Saint-Blaise à Paris (XXe) nous avait déjà mis sur la piste (AMC n° 239, p. 36) : la production de Stéphanie Bru et Alexandre Theriot est exotique, dans un monde de l’architecture où ont plutôt cours le minimalisme géométrique et les emballages uniformes. Le centre des sciences qu’ils livrent sur la presqu’île de Caen confirme la singularité de leur approche. Posée à une centaine de mètres de la bibliothèque multimédia à vocation régionale (BMVR) conçue par OMA et en cours d’achèvement, la Maison de la recherche et de l’imagination (MRI) signée Bruther lui volerait presque la vedette. Tourelle d’une trentaine de mètres de haut, elle attire le regard dans cette zone en restructuration.

L’étroitesse de la parcelle destinée au projet (750 m2) imposait la hauteur pour construire les 2 500 m2 demandés par le maître d’ouvrage, l’association Relais d’sciences. Mais il importait aux architectes d’identifier l’équipement, outil de diffusion de la culture scientifique et de médiation...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 248 du 15/02/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X