Régions Alsace

Adit consolide son modèle d’insertion

Intervenu en début d’année, le changement de statut d’Adit consacre la professionnalisation de cette structure haut-rhinoise d’insertion par l’économie principalement active dans le bâtiment, tout en respectant son esprit d’origine. Née comme association en 1998 dans le quartier des Coteaux de Mulhouse, elle a fait le choix de se transformer en une société coopérative d’intérêt collectif, ce qui l’oblige à associer salariés et clients à son capital. « Pour le troisième collège d’associés, nous avons décidé de le constituer des fondateurs de l’association et de lui faire détenir 50 % du capital, afin de bien marquer le lien avec notre histoire », complète le directeur Marc Gautsch. Le public recruté est principalement constitué de chômeurs de longue durée, d’étrangers et de seniors, d’où une moyenne d’âge de 40 ans. « Beaucoup ont déjà des expériences professionnelles antérieures », indique le directeur.

Certifications qualité. La structure d’insertion peut ainsi viser un certain niveau de prestation, ce que valident ses certifications ISO 9001 et Qualibat et son agrément pour les travaux en présence d’amiante (sous-section 4). Reconnue organisme de formation, elle assure les cursus en pose de revêtement de sol, peinture et autres travaux de second œuvre.

Depuis ses débuts, Adit a inséré et formé quelque 5 300 personnes. Elle compte actuellement dans ses effectifs 110 personnes, encadrées par des chefs d’équipe à demeure. Le chiffre d’affaires de la société coopérative s’est situé l’an passé à 4 millions d’euros, répartis entre le second œuvre du bâtiment et l’autre grande branche d’activité : les prestations de nettoyage pour des clients professionnels.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X