Produits

Acteurs une production largement autrichienne

Mots clés : Bois - Energie renouvelable - Equipements techniques et finitions - Innovations - Produits et matériaux

Leaders incontestables et incontestés, notamment pour leurs technologies, les fabricants autrichiens présents sur le marché français imposent le rythme. Et créent l’innovation.

Le marché de la chaudière bois à granulés est largement dominé par des chaudières bois à granulés made in Autriche qui maîtrisent parfaitement ces solutions. « Les gammes de produits proposées sont très performantes du fait que les industriels autrichiens en fabriquent depuis au moins vingt ans », explique Thomas Perrissin, directeur d’ÖkoFEN France. Ce dernier,bien installé, se taille la part du lion sur ce marché avec Hargassner et Fröling. Conséquence : les acteurs français, de production nationale – à l’instar des chaudières Morvan, acteur historique – se comptent à peine sur les doigts des deux mains. D’autant que les quelques grands noms du chauffage qui s’étaient lancés sur ce créneau ont retiré leurs granulés. D’autres petits indépendants ont abandonné.

Très bonne maîtrise de la combustion

En plus de se positionner sur une niche, cette technologie demande une très bonne maîtrise de la combustion. D’autres ont fusionné. Comme Silène (ex-Energie 79) qui a racheté Energie Système dans l’objectif de devenir le premier fabricant national indépendant de chaudière bois avec la gamme la plus complète en terme de puissance. Du coup, ce dernier a décidé d’afficher sa différence, notamment par son mode de distribution, qui se distingue de la vente directe pratiquée par les leaders autrichiens. « Nous travaillons avec des coopératives d’installateurs-chauffagistes et des grossistes en chauffage », informe Frédéric Huignard, P-DG de Silène. Son autre différenciation : « Nous ne nous positionnons pas sur un secteur haut de gamme comme nos concurrents qui proposent un très bon niveau de qualité, mais qui nécessite des formations pointues pour effectuer les réglages. » Silène vise le moyen/haut de gamme « en concevant des modèles plus simples en terme d’équipements. » Objectif avoué : se positionner sur un marché de masse – toutes proportions gardées pour la chaudière bois à granulés qui reste une niche – avec des solutions de 20 à 30 %...

Vous lisez un article de la revue Journal du chauffage n° 175 du 01/10/2010
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X